Biographie

Bernard Gille est né belge mais à Luxembourg, le 19 août 1952 ; il sera naturalisé français en 1985. Il étudie la photographie à l’Ecole des Beaux-Arts de Liège sous la direction d’Hubert Grooteclaes, puis poursuit sa formation aux Rencontres Internationales de la Photographie à Arles en participant à de nombreux stages avec des grands photographes : Ansel Adams, Judy Dater, Jack Wellpot, Jerry Uelsmann, Lee Friedlander, Ralph Gibson, Marc Garanger et Lucien Clergue dont il sera l’assistant et le coordinateur des Rencontres Internationales de la Photographie en 1983 et 1984.

 

En 1982, Bernard Gille quitte définitivement la Belgique pour Arles dont il est tombé éperdument amoureux. Il participe à la création de l’Ecole Nationale de la Photographie.

 

Infuencé par le mouvement surréaliste et le fantastique, il est aussi imprégné de l’école des photographes engagés dans les luttes sociales et politiques (concerned photographers). Il publie de nombreux reportages : Combat, Progresso Fotografico, Photographie Nouvelle, Zoom, Libération, Focale, France Photographie, Contrejour, Photographie Européenne, Varda par Agnès...

 

Auteur photographe et réalisateur, Bernard GILLE est également diplômé de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille.

 

Ses photographies font partie des collections suivantes : Galerie Ansel Adams U.S.A., Bibliothèque Nationale à Paris, Ministère de la Communauté Française de Belgique, Musée du Sterckshof à Anvers, Musée de l’Elysée à Lausanne, Galerie du Château d’Eau à Toulouse, Rencontres Internationales de la Photographie, Bibliothèque Municipale de Marseille...

 

En 2008, il réalise “CLIC CLAC, CLERGUE” un film documentaire pour France 5 et consacré à un de ses pères spirituels, Lucien Clergue. Actuellement il prépare un autre documentaire sur Léo Ferré et Hubert Grooteclaes.

 

Concernant sa démarche d’artiste photographe, il aime citer Jean Cocteau :

« Je cherche l’invisible qui a commis la folle imprudence d’apparaître !”